La sécurité en voiture

images (7)

Depuis quelques années maintenant, la France a mis en places des campagnes de prévention  sur la sécurité routière. On vous parle d’alcool, de vitesse, de stupéfiants, de fatigue au volants,… des comportements dangereux qui peuvent mettre en péril la vie des conducteur mais surtout des autres usagers de la route !!!!

Aujourd’hui, jeune papa/maman, que puis je faire pour protéger ma famille, et partir en vacances ou en week-end en toute sérénité ?

Bien évidemment je ne bois pas, ne me drogue pas, et ai passé une bonne nuit de sommeil avant le départ… ……

Mais au fait…. Le petit est il bien attaché ?? Le siège que nous avons acheté est il adapté à son âge/poids ?? doit il être dos ou face a la route ?? Tant et tant de questions  à se poser avant le départ !!!!

Régulièrement les enquêtes réalisés par les services de prévention et sécurité routière  montrent que 2 enfants sur 3 ne sont pas correctement attachés. De quoi placer la sécurité des enfants en voiture en tête des priorités.

Concernant les sièges-auto

Tout d’abrd voici un petit récapitulatif des différents groupes de sièges auto par âge/poids. 

Groupe O (nacelle) : Naissance à 10Kg/6mois

Idéale pour les petits trajets car elle peut servir de couffin dans les premières semaines, et permet de ne pas réveiller bébé lors du départ. Attention pour les grands trajets, le maintien n’est pas le meilleur face a un harnais 5 points des groupes supérieurs.

Fixation avec les ceintures de sécurité à l’arrière du véhicule et latérale à la route.

Groupe O+ : Naissance à 13 kg

Plus communément appelé « cosy », pratique car peut se fixer sur une base déjà installée dans le véhicule, et passe a la poussette en quelques clics sans réveiller bébé. Il permet un bon maintien de la naissance à 10kg grâce à ses mousses ajustables, ses maintiens au niveau de la tête et généralement son harnais 5 point.

Fixation soit sur la base déjà installée, ou avec la ceinture, de préférence à l’arrière  mais a l’avant si possibilité de couper l’ airbag.  Toujours dos à la route.

Groupe O+/1 : Naissance à 18kg

Ce type de siège reste fixe dans le véhicule. Gros avantage, c’est qu’il peut se positionner dos à la route (jusqu’a 13kg) puis face a la route (jusqu’a 18kg).

Groupe 1 : De 9kg à 18 kg

Conseillé à partir de 12/13 mois, quand bébé a acquis une bonne tenue de sa tête et de son dos.

Fixation à l’arrière du véhicule avec la ceinture ou système Isofix, dos ou face a la route.

Groupe 1/2/3 : De 9 kg à 36 kg

Le plus évolutif, donc le plus économique, mais attention a ne pas griller les étapes en changeant de groupe trop rapidement. Le système d’attache change, ainsi que la sécurité de votre enfant. Fixation à l’arrière du véhicule par la ceinture ou système isofix. Le maintien de votre enfant se fera avec le harnais jusqu’à 18kg, puis avec la ceinture de sécurité.

Groupe 2/3 : De 15kg à 36kg

Permet de bien faire passer la ceinture au niveau du cou et de l’épaule de l »enfant, et garantie une sécurité supplémentaire en cas de choc.

Se positionne face a la route à l’arrière du véhicule, l’enfant est maintenu par la ceinture de sécurité.

 

Voilà, après ce petit récapitulatif des différents groupes de sièges, parlons un peu des erreurs qu’il peut y avoir lors de l’installation de l’enfant ou tout simplement liées à la mauvaise utilisation du siège.

VIGILANCE DE RIGUEUR

Voici une liste non exhaustive des erreurs que j’ai pu rencontrer ou par le biais de mon activité, ou en discutant avec de jeunes parents peu ou voir pas informés. Il n’y a pas d’ordre de gravité, car toutes peuvent entrainer des lésions graves et à tout âge.

Cosi positionné face à la route

La position dos à la route permet de protéger le dos et les cervicales de votre bébé en cas de choc frontal. En effet, le cou de bébé n’est pas encore complètement développé tant au niveau osseux que musculaire et la décélération brutale due à un choc projetterai la tête de bébé en avant ce qui provoquerait des lésions graves et irréversibles  au niveau des cervicales.

Il faut donc installer votre enfant dos à la route le plus longtemps possible. Certains sièges le permettent jusqu’à 25 kg (autour de 5/6 ans).

Ceinture détendue ou vrillée

Souvent installées rapidement, les ceintures peuvent être détendues ou vrillées. Dans ces conditions, votre enfant risque de ne pas être retenu correctement.

Il faut donc vérifier que la ceinture est correctement positionnée avant chaque déplacement. Pour une meilleure protection, la ceinture de sécurité doit être positionnée sur les parties osseuses : bassin et épaule de l’enfant.

Siège auto non retenu

Sur le côté supérieur d’un siège auto, un dispositif spécifique (et pas toujours très ergonomique) permet d’accueillir la ceinture, pour le retenir en cas de choc. Problème : Les ceintures de sécurité ne sont pas toujours glissées dans les passages adéquats. Toujours se référer au petits dessins sur le coté du siège et vérifier si il est correctement positionné.

Il faut donc vérifier correctement le positionnement de la ceinture de sécurité qui retient le siège-auto de votre enfant avant chaque voyage.

Tension insuffisante du harnais ou harnais vrillé

Un harnais insuffisamment serré, c’est un enfant qui risque de ne pas être correctement retenu en cas de collision ou de basculement du véhicule dans lequel il se trouve. Pensez à resserrer les sangles lors du changement de saison… Lors du passage aux temps chauds, on enlève des épaisseurs de vêtements et les sangles deviennent trop lâches… dans l’autre sens on s’en rend compte immédiatement, les sangles ne ferment plus.

Il faut donc que le harnais soit le plus ajusté, et les vêtement épais type blousons doivent être retiré pour le voyage… avec un bon chauffage ne vous inquiétez pas il n’aura pas froid et au contraire on évitera le coup de chaud.

Il sort du harnais, ou l’ouvre.

 Il est possible que si le harnais est mal ajusté ou limite au niveau de la taille, votre petit puisse en sortir les épaules ou, si il a acquis le force nécessaire, à force d’essayer arriver à défaire la boucle (cas plus rare mais on est jamais à l’abri d’avoir crée un as de l’évasion…)

Il faut donc vérifier, vérifier et vérifier encore. Et si vous constatez que votre enfant a réussi à s’extraire de son harnais pendant un trajet, arrêtez-vous pour le replacer correctement. Il existe des harnais anti évasion… Ce nom parait barbare, mais ça peut servir… A noter pour l’autre cas que certains sièges sont munis d’alarme anti ouverture.

Ceinture mal installée sur le rehausseur

 Avec un rehausseur, la ceinture est souvent placée au-dessus des accoudoirs ou sous le bras de l’enfant. En cas d’accident, la ceinture va se bloquer, et le corps de votre enfant retenu par celle-ci… or si elle est mal positionnée cela peut provoquer de graves lésions thoraciques ou abdominales…  Exemple, la ceinture placée sous le bras, risque de traumatisme des côtes…. Ceinture non passée dans les poignées, risque de traumatisme au niveau du ventre.

Il faut donc même si votre enfant s’installe seul dans le véhicule, toujours prendre le temps de vérifier s’il l’a fait correctement, et se référer au dessins sur le siège.

Absence de siège auto

 Malheureusement, on l’a tous entendu « je vais au pain c’est à 500m il n’y a aucun risque…. Avec les trois à installer je n’ai pas le temps de tout vérifier ça craint rien… Je suis en retard pas le temps de le mettre dans son siège…. La route est sûre et je la connais………. » et puis un jour ça se transforme en  » Si j’avais su j’aurai mis mon réveil 5min plus tôt… Finalement le pain j’aurai pu y aller à pied… »

N’oubliez  jamais que les trajets les plus courts et les mieux connus sont aussi les plus dangereux. Mauvaises habitudes, priorité à droite où il n’y a jamais personne, Sauf qu’un jour………

 

 

Nous vous faisons part  de quelques conseils afin de voyager au mieux avec votre enfant, mais n’oubliez pas que la meilleure façon de se renseigner est d’acheter son siège dans une enseigne spécialisée, se faire conseiller voir même montrer l’installation du siège dans le véhicule par un professionnel .

Pour la sécurité, privilégier les systèmes Isofix si votre véhicule en est pourvu.

Ne jamais changer de groupe trop tôt.

En cas de positionnement  à l’avant du véhicule, vérifier que l’air bag peut être neutralisé, en cas de doute vérifier sur la notice de votre véhicule, et si il ne l’est pas positionner le siège à l’arrière.

 

Mael

Sapeur Pompier et Moniteur des Premiers Secours

Animateur de l’atelier Initiation aux premiers secours chez Bulles de Bébés

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
1 Commentaires
  • Bonjour,

    Très intéressant, on fait souvent de petite erreur qui peuvent être grave en cas d’accident !

    Je rajouterai de prendre connaissance auprès de sécurange qui est une association qui milite pour la sécurité routière et en connait un rayon sur les sièges autos, les bons et les mauvais.
    Et il faut encourager le dos route jusque 2 an minimum et 4 ans idéalement, en cas d’accident c’est 5X plus sûr 😉

Laissez un commentaire